Céline Bonnier

- dans le rôle d'yvonne sauvageau -

00

Comédienne exceptionnelle, Céline Bonnier a su, avec les années, nous démontrer l’étendue de son talent tant sur la scène, qu’à la télévision et au cinéma.

À la télévision, elle a reçu deux prix Gémeaux (2001 et 2003) pour la série Tag, où elle interprétait tout en nuance Mélanie Jobin, une mère de famille à la fois forte et vulnérable. En 2002, elle a également remporté le prix Gémeaux pour la Meilleure actrice dans un rôle de soutien pour la série Le dernier chapitre. Céline s’était d’ailleurs déjà illustrée par ses participations marquantes dans de nombreuses téléséries populaires dont Omertà, Nikita, Blanche et la mini-série sur les jumelles Dionne, Million Dollar Babies, diffusée simultanément à CBC (Canada) et CBS (É.-U.). En 2004, elle nous surprenait encore avec son interprétation des jumelles Denise et Dora dans L’héritière de Grande Ourse. Après une courte pause, elle fait un retour marqué dans la série Les rescapés ainsi que dans Unité 9 et Un sur 2.

Au cinéma, son talent ne cesse d’émouvoir. Chacune de ses interprétations nous fait sans contredire vivre des moments mémorables. Nous n’avons qu’à penser à ses rôles dans Le ciel sur la tête, de Geneviève Lefebvre et André Mélançon, Caboose de Richard Roy, Le vent du Wyoming d’André Forcier, Les muses orphelines de Robert Favreau ou encore dans Les plaques tectoniques de Peter Metler. Ces deux derniers films lui ont justement valu chacun une nomination aux prix Génie. Par la suite, nous la retrouvons dans le film The Assignment, un thriller de Christian Duguay, Un homme et son pêché, de Charles Binamé, Le dernier tunnel d’Érik Canuel puis dans La face cachée de la lune, de Robert Lepage. En 2003, elle incarnait une Monica fascinante dans le film Monica la mitraille, de Pierre Houle, interprétation qui lui a valu deux nominations (Jutra et Génie) en 2004. Par la suite, elle interprétait magnifiquement le rôle d’Hanna Steinway dans le film d’André Forcier, Les États-Unis d’Albert, ainsi qu’Élise dans Un dimanche à Kigali, de Robert Favreau. Pour sa magistrale interprétation d’Annie dans Délivrez-moi, Céline reçoit plusieurs prix, dont le Jutra de la Meilleure actrice (2007). Nous avons aussi pu la voir dans Truffe de Kim Nguyen, Maman est chez le coiffeur, de Léa Pool, de Je me souviens, autre collaboration avec André Forcier, Pour toujours les Canadiens de Sylvain Archambault ainsi que French Kiss, Coteau rouge et récemment, dans Love Projet et La passion d’Augustine. Embrasse-moi comme tu m’aimes est sa cinquième collaboration avec André Forcier.

Acclamée pour son tour de force dans la pièce de théâtre La cloche de verre, mise en scène par Brigitte Haentjens, Céline nous présentait une prestation solo des plus magistrales. Notons également qu’au théâtre, Céline a été dirigée par des artistes innovateurs comme Pierre Bernard dans L’enfant problème(Masque de la meilleure interprétation féminine), Denis Marleau dans Urfaust et Trilogie de l’absence, Serge Denoncourt dans Le Cid et Christine, La Reine-Garçon, sans compter Brigitte Haentjens dans Hamlet Machineet Blasté ainsi que Lorraine Pintal dans Hiver de force et La charge de l’orignal épormyable. Notons que la personnalité créatrice et audacieuse de Céline Bonnier nous a amenés jusque dans les cimetières pour la folle aventure de La fête des morts. Dernièrement, Serge Denoncourt l’a de nouveau dirigée dans Un tramway nommé désir dans le rôle de Blanche et à la suite de ce vif succès, la pièce sera reprise en janvier 2016 à l’Espace Go.